La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

L'ITINÉRAIRE QUE NOUS PROPOSONS : 

Les Grenadines (ou de son plus long nom : Saint-Vincent-et-les-Grenadines), un groupe d’îles d’origine volcanique au sud des Caraïbes, permet un voyage à voile un peu différent. On dit des Grenadines qu’on y retrouve la vie des Caraïbes comme elle l’était il y a 50 ans : calme, amicale, relaxante et d’une nature époustouflante encore très bien sauvegardée.

La croisière se faire en 7 ou 10 jours. L’archipel se trouve à l’ouest de la Barbade, et comprend les îles entre Bequia et l’île de Grenada. Les conditions météo et l'emplacement des Grenadines en font une région idéale pour la navigation, et ce même en basse-saison (de juin à novembre) puisqu'elle est pratiquement à l’abri des ouragans. Les Grenadines bénéficient d’un climat tropical chaud et humide tempéré par les alizés qui soufflent constamment du nord-est. Le plan d’eau ne présente presque aucune difficulté, si ce n’est que quelques récifs auxquels il faut porter attention, mais qui permettent en contrepartie d’avoir des mouillages bien protégés, assurant des nuits très confortable. 

En général, sur la côte est-atlantique des îles vous trouverez un relief davantage montagneux, excellent pour l’exploration et la randonnée, puis sur la côte ouest-caribéenne, vous apprécierez les longues et belles plages de sable blanc et une eau calme et turquoise, idéale pour la baignade et la plongée. Chose courante un peu partout dans les Grenadines : les langoustes sur le grill avec vue sur la mer des Caraïbes ! 

Prenez note que la durée des arrêts et des mouillages est très flexible. Un coup de cœur pour un site en particulier pendant le voyage ? Bien sûr, nous pouvons séjourner à cet endroit plus longtemps et ajuster l’itinéraire en conséquence. D’ailleurs, le trajet est aussi variable en fonction de l’état de la mer et des vents. Mais soyez sans crainte : les îles des Grenadines permettent une combinaison presque infinie d’itinéraires !

Voilà maintenant un aperçu du parcours que nous proposons : un mélange agréable et bien dosé entre la navigation, les activités nautiques, sportives, de découverte et de détente. On dit des Grenadines qu’il y a une île pour chaque voyageur… avez-vous hâte de trouver la vôtre ?


1ᴱ escale: l’île de Grenada ou « l’île aux épices »

L’aventure aux Grenadines débute à la marina Saint-Georges (Grenada) où vous pourrez nous rejoindre en taxi après votre atterrissage. D’ailleurs, concernant le vol, il faut prendre un avion en direction de l’aéroport international Maurice Bishop (anciennement Point Salines International), île de Grenade (code AITA : GND, code OACI : TGPY). Vous pouvez partir de Boston pour moins d’escales et des prix plus bas.

Située à l’extrême sud des Antilles, l’île de Grenade ne représente qu’une seule île parmi les 125 que comptent les Grenadines. Avec ses nombreuses plages, elle est idéale pour ceux qui recherchent le calme et le repos. Mais l’endroit est aussi très intéressant pour les amateurs de sports nautiques, puisqu’il y a plusieurs opportunités de faire du snorkeling ou de la plongée sous-marine. L’héritage culturel, avec ses distilleries historiques de rhum, ses grands domaines de cacao (n’oubliez surtout pas de goûter au chocolat noir 100 % cacao aux épices !), ses usines de transformation de muscade et ses régions agricoles de plantations, est encore bien vivant et captivant à découvrir. Avec ses mille et une épices, Grenade saura assurément combler l’estomac des plus fins gastronomes.

À l’intérieur des terres vous aurez la chance de visiter une île montagneuse, escarpée et tropicale. Les forêts sont luxuriantes et comprennent plusieurs sentiers qui vous mèneront vers des chutes rafraîchissantes, des grottes cachées et des sommets à la vue panoramique.

À Saint-Georges, la charmante capitale, vous y trouverez de nombreuses attractions et un grand plaisir à faire vos premières emplettes lors de votre première journée. N’oubliez pas : on fournit le transport vers l’épicerie !


2ᴱ escale: Carriacou, ou le « pays des récifs »

Afin d’arriver à la prochaine destination, il faudra d’abord faire 5 h de navigation à voile. Profitez de l’air marin, de la chaleur et de la mer des Caraïbes avant de remettre les pieds sur terre ! À Carriacou, la plus grande île des Grenadines, les possibilités d’activité sont encore une fois très variées. Prenez plaisir à l'explorer, elle est réputée pour être la plus belle île des Antilles !

Côté randonnée, essayez de grimper le sommet High North, le plus haut de Carriacou. Pour relaxer, il faut assurément aller à Paradise Beach. Outre une plage paradisiaque (comme son nom ne manque pas de l’indiquer), vous pourrez admirer des bateaux de pêcheurs colorés, une eau extrêmement calme, quelques bars, restaurants et terrasses qui rendent l’expérience unique en son genre. C’est aussi l’endroit pour en apprendre sur l’histoire des Amérindiens des Caraïbes, avec de nombreux artefacts à l’appui au Carriacou Museum.

Il y a également de belles possibilités pour de la plongée ou du snorkeling, particulièrement à Sandy Island, à l’ouest d’Hillsborough Bay. À moins de 30 minutes de navigation de Carriacou, si tel est votre intérêt, White Island est l’endroit idéal pour une petite escapade d’une journée sous les eaux des Caraïbes. La plage est magnifique et le récif est parfait pour de l’exploration sous-marine !


3ᴱ escale: la Petite Martinique, l’île authentique

On lève ensuite les voiles vers la Petite Martinique, une île adorable qui n’est pas très loin de Carriacou. Cette fois, il s’agit d’une toute petite île du sud de l’arc antillais avec (vous le remarquerez vous-même sur place) une atmosphère complètement différente, mais tout aussi attachante. Avec une seule rue principale qui fait le tour de l’île, soyez assurés de ne pas entendre de trafic ici !

Fait intéressant : l’univers marin est très présent. Les habitants vivent essentiellement de la construction de navires artisanaux, de la pêche et du safari marin. La (petite) population a su entretenir un héritage culturel fort et riche. C’est le moment d’expérimenter la culture locale et d’explorer ses traits particuliers !

Au centre de l’île, la Petite Martinique arbore un mont qui vaut la peine d’être escaladé. Notez qu’on va surtout à la Petite Martinique pour marcher son littoral, qui est de toute beauté. D’ailleurs, en moins d’une heure, il est possible de faire le tour de l’île. Qui veut essayer ?

Source: marinas.comSource: marinas.com


4ᴱ escale: Petit-Saint-Vincent, le luxe accessible

Après toute cette exploration, pourquoi pas le luxe d’une île privée ! Petit-Saint-Vincent, bien qu’accessible au public, est une île totalement privatisée et occupée par un seul resort. Résultat ? Peu de gens pour une si grosse île, ainsi qu’une nature impeccablement bien préservée.

Comme les visiteurs par charter sont aussi les bienvenus, profitez-en ! Ici, ce n’est pas vraiment la place pour les soirées arrosées jusqu’aux petites heures du matin. Par contre, c’est le moment de faire une pause, de déconnecter, de s’offrir un cours de yoga, un massage, un savoureux repas de langouste ou un drink bien exotique. Bref, de se gâter.

Pour plus d’informations sur tous les services auxquels vous avez accès, c’est ici : http://www.petitstvincent.com/

En quittant Petit-Saint-Vincent, on en profite pour faire une escale à l’île Morpion, un îlot inhabité (ou plutôt un banc de sable) d’une dizaine de mètres au contour variable au gré des marées, avec pour seule construction humaine un parasol avec un toit de feuilles de coco. Entourée de récifs coralliens, ses eaux sont peu profondes et bien typiques d’un paradis version insulaire. Un incontournable ! 

Source photo: www.travelsauro.comSource photo: www.travelsauro.com


5ᴱ escale: Canouan, ou « Cahn-oo-ahn »

Canouan, prononcé « Cahn-oo-ahn », présente à elle seule un grand lot d’activités à essayer. Parmi celles-ci, les plages privées et le snorkeling sont des impératifs. En effet, les récifs coralliens ainsi que les eaux calmes et claires offrent les meilleures conditions pour plonger.

Concernant les plages, il y en a tellement à proximité qu’on vous recommande simplement de marcher et de vous arrêter à votre préférée ! Pas plus compliqué !

Puis, si vous êtes prêts à faire un peu de randonnée, vous pouvez vous rendre à la plage déserte de Twin Bay, sur le côté est de l’île. Emmenez-vous un bon lunch et égarez-vous au paradis le temps d’une journée.


6ᴱ escale: Bequia, beauté des Caraïbes

L’île la plus visitée des Grenadines, sans être trop surpeuplée, la voilà, c’est Bequia. Elle représente à merveille le rythme lent et la beauté langoureuse des Caraïbes. Le genre d’île qui a tout pour plaire.

Le jour, ses visiteurs peuvent nager, plonger, ou faire de la randonnée à travers une verdure naturellement éblouissante. À partir de Port Elizabeth, ville qui assure déjà un grand nombre d’activités, vous pouvez rejoindre à la marche Princess Margaret Beach et Lower Bay pour plus de tranquillité.

Une fois le soir venu, vous aimerez vous imprégner de l’atmosphère tropicale, siroter des cocktails et déguster un repas gastronomique sur une terrasse avec une vue panoramique. Tentant, n’est-ce pas ?


7ᴱ escale: Mustique, la mystérieuse

Mustique Island, l’île mystérieuse. On l’appelle ainsi, car elle est pratiquement l’île la plus exclusive des Caraïbes. Depuis de nombreuses années, ses plages, sa verdure et ses formes ont attiré les visiteurs les mieux nantis, et l’île s’est spécialisée avec une clientèle recherchant le summum du luxe.

Par exemple, pour une expérience hors de l’ordinaire, vous pouvez louer une villa à thème balinais construite par… David Bowie ! Mais pas d’inquiétudes. Pas besoin de louer une villa pour visiter l’île. Les voyageurs par bateaux peuvent goûter eux aussi à la perfection tropicale. Rien ne coûte de se détendre sur ses plages immaculées ! Gâtez-vous et prenez un verre au Basil’s Bar, un classique — en plus, vous ne savez jamais qui pourrait être à la table d’à côté.

Vous voulez profiter encore plus de cette occasion unique ? Essayez une randonnée à cheval le long des plages, une partie de tennis au célèbre club de tennis de Mustique, ou offrez-vous un traitement de spa de classe mondiale.

Source photo: www.vladi-private-islands.deSource photo: www.vladi-private-islands.de


8ᴱ escale: Mayreau & Tobaco Cayes, les inséparables

On dit que les Tobaco Cayes sont les perles des Grenadines. Nous ferons une escale près des cinq îlets inhabités qui baignent dans l’eau turquoise et qui constituent à eux seuls un magnifique parc marin. Les plages attirent invariablement les plus grands amateurs de farniente, mais c’est bien sous l’eau, dans le lagon, que se trouve le plus beau spectacle : un paradis pour plongeurs de tout niveau.

Comme le mouillage y est naturellement interdit pour préserver l’environnement marin, c’est à l’île de Mayreau que nous dormirons, une petite île toute proche qui a la particularité d’être essentiellement bordée de plages de sable doré (dont la belle Saline Bay) !

Source photo: projet-thera.comSource photo: projet-thera.com


9ᴱ escale: Union Island, ou « l’île de Thaïti »

Sur cette île de 5 kilomètres de long et de 3 kilomètres de large, vous aurez l’impression de jeter l’ancre dans le sud du Pacifique. À cause de sa morphologie, plusieurs aiment bien appeler Union Island « L’île de Thaiti ». Mais non, soyez détrompés ! Union Island appartient bel et bien à l’archipel des Grenadines.

Sa situation géographique en fait une île que vous ne regretterez pas de visiter. Elle est entourée par le parc marin de Tobaco Cayes et plusieurs autres stations balnéaires privées. D’ailleurs, à l’ouest de Union Island se cache Happy Island, une île née des mains de Janti Ramage avec des biens recyclés et de nombreux coquillages dérivés sur les plages. Sur cette minuscule île, on y trouve un restaurant animé, coloré et unique, un incontournable pour les passants qui veulent des langoustes grillées accompagnées d’un punch au rhum !

Le mouillage se fera à Clifton, la ville principale de l’île. Vous dormirez encore confortablement, car il est protégé par une barrière de corail, créant un paisible (et magnifique) lagon.

Union Island connaît actuellement un essor touristique dans le secteur du Kitesurfing. L’activité nautique, introduite par l’école JT Pro Center Kitesurfing, situé sur la « kitebeach » de Clifton, a construit une charmante réputation dans le domaine. Vous l’aurez deviné. Ici, c’est l’occasion ultime pour essayer le Kite Surf.

Il y a aussi plusieurs bars, restaurants et activités offertes sur l’île pour vous garder bien occupé pendant votre séjour ! Plongée, snorkeling, randonnée pédestre, cyclotourisme… Profitez des eaux calmes du lagon pour sortir le paddle board ou le kayak du catamaran une dernière fois avant le retour !

 

 

LEVONS LES VOILES